Euros en Argent

Blog sur les Euros de Collection en Argent français

Mot-clé - Grands navires français (15)

Fil des billets - Fil des commentaires

juin 1

BE 2016 l'Ile de france

Emission de deux monnaies de 10€ et 50€ sur le Charles de Gaulle.

Série débutée en 2012, qui met à l'honneur le patrimoine français sur cinq ans, consacrée aux bateaux : « Grands navires français ».
L’Ile de France, lancé en 1926 l’Ile de France est un paquebot de ligne affecté à la Compagnie Générale Transatlantique. Il effectue les traversées entre Le Havre et New-York jusqu’à la déclaration de la guerre en 1939. Grace à l’action de son équipage il rallie les alliés en 1940 et devient navire transport de troupes, ce qui lui vaut la croix de guerre et la médaille de chevalier du mérite maritime. Après une modernisation, Il poursuit sa carrière civile dès 1947, reprenant les traversées transatlantiques. Il acquit également le surnom de Saint-bernard des mers de par les nombreux sauvetages de navires en détresse qu’il fait entre 1947 et la fin de sa carrière en 1958, notamment du Greenville en 1953 et de l’Andrea Doria en 1956.
Face : Le paquebot est représenté au centre de la pièce. Il est surmonté d’un hydravion ; cet aéronef, qui décollait à l’aide d’une catapulte, permettait au paquebot de faire parvenir le courrier qu’il transportait 24h avant son arrivée à destination. En bas de la pièce, le nom du paquebot est inscrit dans une police de caractère rappelant la grande époque des voyages en paquebot.
Revers : composition commune aux bâtiments militaires que l’on retrouvera sur les cinq pièces (un bâtiment militaire par an sur cinq ans) : les silhouettes des cinq bâtiments de la série surmontées d’un col bleu dans lequel vient s’insérer la valeur faciale de 50 euro ou 10 euro. Au sommet de la pièce, on peut lire la mention « les grands navires français ». Le millésime encadré des deux différents se situe sous un arc de cercle de chaînons.


  • Date : 01.06.2016BE 2016 Le Charles de Gaulle, faceBE 2016 Le Charles de Gaulle, revers
  • Valeur faciale : 10€
  • Tirage annoncé : 3 000 ex.
  • Qualité : Belle Epreuve
  • Métal : Argent 900⁄1000
    Cuivre 100⁄1000
  • Diamètre : 37mm
  • Tranche : lisse
  • Poids : 22.2g
  • Prix à l'émission : 55€


  • Date : 01.06.2016BE 2016 Le Charles de Gaulle, faceBE 2016 Le Charles de Gaulle, revers
  • Valeur faciale : 50€
  • Tirage annoncé : 250 ex.
  • Qualité : Belle Epreuve
  • Métal : Argent 950⁄1000
    Cuivre 50⁄1000
  • Diamètre : 50mm
  • Tranche : Numérotation du tirage
  • Poids : 163.8g
  • Prix à l'émission : 435€


Visuels monnaies : ©euros-en-argent.fr

mai 9

BE 2016 Le Charles de Gaulle

Emission de deux monnaies de 10€ et 50€ sur le Charles de Gaulle.

Série débutée en 2012, qui met à l'honneur le patrimoine français sur cinq ans, consacrée aux bateaux : « Grands navires français ».
Le Charles de Gaulle, premier porte avion nucléaire français, le Charles de Gaulle, également navire Amiral est véritablement le fleuron de la flotte française. Il est le seul porte-avions à propulsion nucléaire non-américain. Lancé en 1994, il est actuellement l’unique porte-avions de la Marine Nationale. Il débute ses missions opérationnelles en 2001 par l’exercice Trident d’Or. Il emporte à son bord quasiment 40 aéronefs dont 2 flottilles de Rafales Marine, avion multirôles spécialement développé pour l’aéronavale.
Face : Au centre de la pièce, le Porte-avions Charles de Gaulle apparait, il est entouré de plusieurs éléments évoquant ses activités : des paraboles représentant l’activité des radars du bâtiment et la silhouette du Rafale Marine, avion multirôles embarqué sur le porte-avions français. En bas de la pièce, le nom du navire entouré des tapes de bouche.
Revers : composition commune aux bâtiments militaires que l’on retrouvera sur les cinq pièces (un bâtiment militaire par an sur cinq ans) : les silhouettes des cinq bâtiments de la série surmontées d’un col bleu dans lequel vient s’insérer la valeur faciale de 50 euro ou 10 euro. Au sommet de la pièce, on peut lire la mention « les grands navires français ». Le millésime encadré des deux différents se situe sous un arc de cercle de chaînons.


  • Date : 09.05.2016BE 2016 Le Charles de Gaulle, faceBE 2016 Le Charles de Gaulle, revers
  • Valeur faciale : 10€
  • Tirage annoncé : 3 000 ex.
  • Qualité : Belle Epreuve
  • Métal : Argent 900⁄1000
    Cuivre 100⁄1000
  • Diamètre : 37mm
  • Tranche : lisse
  • Poids : 22.2g
  • Prix à l'émission : 55€


  • Date : 09.05.2016BE 2016 Le Charles de Gaulle, faceBE 2016 Le Charles de Gaulle, revers
  • Valeur faciale : 50€
  • Tirage annoncé : 250 ex.
  • Qualité : Belle Epreuve
  • Métal : Argent 950⁄1000
    Cuivre 50⁄1000
  • Diamètre : 50mm
  • Tranche : Numérotation du tirage
  • Poids : 163.8g
  • Prix à l'émission : 435€


Visuels monnaies : ©euros-en-argent.fr

avr. 11

BE 2016 Belem

Emission d'une monnaie de 10€ et une de 50€ sur le Belem.

Série débutée en 2012, qui met à l'honneur le patrimoine français sur cinq ans, consacrée aux bateaux : « Grands navires français ».
Construit en 1896, le Belém commence sa carrière dans le transport du cacao. Utilisé tour à tour par les anglais et les italiens, il est racheté en 1979 par une entreprise française qui crée une fondation et le réhabilite. En 1984, il est classé Monument Historique, mais continue d’être le lieu de stages de navigation et il participe à des événements de prestige. Son port d’attache est à Nantes.
Face : Le voilier est représenté toutes voiles dehors en plein centre de la pièce vu de côté. En arrière plan, le détail du bastingage caractéristique du château arrière du voilier vient s’insérer. Le nom du navire est inscrit en haut de la pièce dans une bordure faite de cordage.
Revers : composition commune aux voiliers que l’on retrouvera sur les cinq pièces de la série (un voilier par an sur cinq ans), avec la barre du bateau et les focs. La valeur faciale 50 euro ou 10 euro au centre du cercle de cordage. Sur le bord gauche de la pièce, on peut lire la mention « les grands navires français ». Le millésime est au centre de la barre, les « différents » à droite au-dessous de la barre.


  • Date : 11.04.2016BE 2016 le Belem, faceBE 2016 le Belem, revers
  • Valeur faciale : 10€
  • Tirage annoncé : 3 000 ex.
  • Qualité : Belle Epreuve
  • Métal : Argent 900⁄1000
    Cuivre 100⁄1000
  • Diamètre : 37mm
  • Tranche : lisse
  • Poids : 22.2g
  • Prix à l'émission : 55€

BE 2016 le Belem, fourreauTexte fourreau : Construit en 1896, le Bélem commence sa carrière dans le transport du cacao. Utilisé tour à tour par les anglais et les italiens, il est racheté en 1979 par une entreprise française qui crée une fondation et le réhabilite. En 1984, il est classé Monument Historique, mais continue d'être le lieu de stages de navigation et il participe a des événements de prestige. Son port d'attache est à Nantes.



  • Date : 11.04.2016BE 2016 le Belem, faceBE 2016 le Belem, revers
  • Valeur faciale : 50€
  • Tirage annoncé : 250 ex.
  • Qualité : Belle Epreuve
  • Métal : Argent 950⁄1000
    Cuivre 50⁄1000
  • Diamètre : 50mm
  • Tranche : Numérotation du tirage
  • Poids : 163.8g
  • Prix à l'émission : 435€

BE 2016 le Belem, fourreauTexte fourreau : Construit en 1896, le Bélem commence sa carrière dans le transport du cacao. Utilisé tour à tour par les anglais et les italiens, il est racheté en 1979 par une entreprise française qui crée une fondation et le réhabilite. En 1984, il est classé Monument Historique, mais continue d'être le lieu de stages de navigation et il participe a des événements de prestige. Son port d'attache est à Nantes.


Visuels monnaies & fourreaux : ©euros-en-argent.fr

juin 8

BE 2015 La Gironde

Emission d'une monnaie de 10€ et une de 50€ sur la Gironde.

Série débutée en 2012, qui met à l'honneur le patrimoine français sur cinq ans, consacrée aux bateaux : « Grands navires français ».
La Compagnie des Messageries Maritimes, entreprise française créée en 1851 assure le transport des hommes vers les colonies françaises. Elle est chargée par l’Etat du transport du courrier et des messageries en échange d’une subvention annuelle. En 1860, la compagnie décide de mettre en place une ligne postale régulière vers l'Amérique du Sud. Partant de Bordeaux, les navires iront dans un premier temps jusqu'à Rio de Janeiro, en passant par Lisbonne et le Sénégal. L’expansion de la compagnie et le développement de nouvelles lignes conduiront à la production de navires sur le site naval de La Ciotat. C’est sur ce chantier qu’est lancé le 31 janvier 1869, le navire la Gironde qui assure la ligne d'Amérique du Sud.
Face : Lle paquebot la Gironde. En arrière plan, on découvre le profil de sa proue, symbole de sa puissance. Le trajet qu’il effectuait entre Bordeaux et la Plata est représenté par un jeu de graphisme dans le lettres du mot GIRONDE: dans la lettre O on peut découvrir le plan de la ville de la Plata, dans la lettre D, on retrouve l’estuaire de la Gironde.
Revers : composition commune aux paquebots que l’on retrouvera sur les cinq pièces de la série (un paquebot par an sur cinq ans) : une portion de hublot surmontée des cheminées du paquebot avec les panaches de fumée figure sur le revers. La valeur faciale de 50 euro ou 10 euro au-dessus de ce texte. Au milieu de la pièce, on peut lire la mention « les Grands navires français ». Le millésime encadré des différents se trouve dans la portion de hublot.


  • Date : 08.06.2015BE 2015 La Gironde, faceBE 2015 La Gironde, revers
  • Valeur faciale : 10€
  • Tirage annoncé : 3 000 ex.
  • Qualité : Belle Epreuve
  • Métal : Argent 900⁄1000
    Cuivre 100⁄1000
  • Diamètre : 37mm
  • Tranche : lisse
  • Poids : 22.2g
  • Prix à l'émission : 55€

BE 2015 La Gironde, fourreauTexte fourreau : Le paquebot La Gironde fait partie de la Compagnie des Messageries Maritimes qui assure le transport des hommes et du courrier vers les colonies françaises. La construction de la Gironde est lancée le 31 janvier 1869, à la suite de l'expansion de la Compagnie et pour assurer la ligne postale régulière vers l'Amérique du Sud. Ce paquebot à 3 mâts mesure 121 mètres de long. Il réalise son premier départ de Bordeaux le 25 octobre 1869 pour La Plata en Argentine. Après avoir été affecté à d'autres lignes, il a été démoli à Saigon en 1908.




  • Date : 08.06.2015BE 2015 La Gironde, faceBE 2015 La Gironde, revers
  • Valeur faciale : 50€
  • Tirage annoncé : 250 ex.
  • Qualité : Belle Epreuve
  • Métal : Argent 950⁄1000
    Cuivre 50⁄1000
  • Diamètre : 50mm
  • Tranche : Numérotation du tirage
  • Poids : 163.8g
  • Prix à l'émission : 435€

BE 2015 La Gironde, fourreauTexte fourreau : Le paquebot La Gironde fait partie de la Compagnie des Messageries Maritimes qui assure le transport des hommes et du courrier vers les colonies françaises. La construction de la Gironde est lancée le 31 janvier 1869, à la suite de l'expansion de la Compagnie et pour assurer la ligne postale régulière vers l'Amérique du Sud. Ce paquebot à 3 mâts mesure 121 mètres de long. Il réalise son premier départ de Bordeaux le 25 octobre 1869 pour La Plata en Argentine. Après avoir été affecté à d'autres lignes, il a été démoli à Saigon en 1908.


Visuels monnaies & fourreaux : ©euros-en-argent.fr

mai 26

BE 2015 Le Colbert

Emission de deux monnaies de 10€ et 50€ sur le Colbert.

Série débutée en 2012, qui met à l'honneur le patrimoine français sur cinq ans, consacrée aux bateaux : « Grands navires français ».
Le croiseur Colbert est le 6e navire à porter ce nom. Construit à Brest de 1953 à 1957, il fut mis à flot le 24 mars 1956 et armé en mai 1959. Le Colbert a sillonné les mers jusqu'en 1991. De 1993 à 2007, le navire désarmé, est amarré à Bordeaux et transformé en musée ouvert au public, avant d’être transporté à Brest. Il est amarré alors au cimetière des navires de Landévennec. Son démantèlement est prévu mais pas encore démarré.
Face : Le croiseur, il porte le nom de Jean-Baptiste Colbert, ministre de la Marine de Louis XIV dont le buste figure sur la partie droite. Au loin, le pont d’Aquitaine fait référence à son amarrage pendant plus de dix ans dans la ville de Bordeaux, traversée par la Garonne.
Revers : composition commune aux bâtiments militaires que l’on retrouvera sur les cinq pièces (un bâtiment militaire par an sur cinq ans) : les silhouettes des cinq bâtiments de la série surmontées d’un col bleu dans lequel vient s’insérer la valeur faciale de 50 euro ou 10 euro. Au sommet de la pièce, on peut lire la mention « les grands navires français ». Le millésime encadré des deux différents se situe sous un arc de cercle de chaînons.


  • Date : 26.05.2015BE 2015 Le Colbert, faceBE 2015 Le Colbert, revers
  • Valeur faciale : 10€
  • Tirage annoncé : 3 000 ex.
  • Qualité : Belle Epreuve
  • Métal : Argent 900⁄1000
    Cuivre 100⁄1000
  • Diamètre : 37mm
  • Tranche : lisse
  • Poids : 22.2g
  • Prix à l'émission : 55€

BE 2015 Le Colbert, fourreauTexte fourreau : Le croiseur Colbert est le sixième navire à porter ce nom. Construit à Brest de 1953 à 1957, il fut mis à flot le 24 mars 1956 et armé en mai 1959. Au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, la France entreprend de reconstruire sa flotte. La construction de deux croiseurs anti-aérien est lancée : le croiseur De Grasse navire d'avant guerre sera rénové et le croiseur Colbert sera le premier de l'après guerre. Il sera transformé entre 1970 et 1972 en croiseur lance missiles. Il participe à son unique mission de guerre durant le conflit du Golfe en 1991. De 1993 à 2007, le navire désarmé est amarré à Bordeaux et transformé en musée ouvert au public, avant d'être transporté à Brest pour y être détruit.




  • Date : 26.05.2015BE 2015 Le Colbert, faceBE 2015 Le Colbert, revers
  • Valeur faciale : 50€
  • Tirage annoncé : 250 ex.
  • Qualité : Belle Epreuve
  • Métal : Argent 950⁄1000
    Cuivre 50⁄1000
  • Diamètre : 50mm
  • Tranche : Numérotation du tirage
  • Poids : 163.8g
  • Prix à l'émission : 435€

BE 2015 Le Colbert, fourreauTexte fourreau : Le croiseur Colbert est le sixième navire à porter ce nom. Construit à Brest de 1953 à 1957, il fut mis à flot le 24 mars 1956 et armé en mai 1959. Au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, la France entreprend de reconstruire sa flotte. La construction de deux croiseurs anti-aérien est lancée : le croiseur De Grasse navire d'avant guerre sera rénové et le croiseur Colbert sera le premier de l'après guerre. Il sera transformé entre 1970 et 1972 en croiseur lance missiles. Il participe à son unique mission de guerre durant le conflit du Golfe en 1991. De 1993 à 2007, le navire désarmé est amarré à Bordeaux et transformé en musée ouvert au public, avant d'être transporté à Brest pour y être détruit.


Visuels monnaies & fourreaux : ©euros-en-argent.fr

mai 5

BE 2015 Soleil Royal

Emission d'une monnaie de 10€ et une de 50€ sur le Soleil Royal.

Série débutée en 2012, qui met à l'honneur le patrimoine français sur cinq ans, consacrée aux bateaux : « Grands navires français ».
Le Soleil Royal est un vaisseau amiral français de premier rang construit en 1669. Plusieurs navires ont porté ce nom.Sous le règne du roi Louis XIV et par la volonté de son ministre Colbert, la marine française construit une centaine de vaisseaux de ligne, dont certains à trois-ponts parmi lesquels le Soleil-Royal.Ce navire de guerre incarne la gloire du Roi Soleil par son coté majestueux et son architecture. Il porte un total de 110 canons et déplace 2400 tonneaux. Son équipage en guerre est composé de 900 hommes
Face : le dessin de la poupe du bateau avec un détail sur les ornements, hommages à Louis XIV. Au loin, on voit apparaitre le dessin du bateau, toutes voilures sorties. Sur le fond, des éléments de décoration du bateau ont été liés entre eux par un cordage et dessinent un motif en all-over.
Revers : composition commune aux voiliers que l’on retrouvera sur les cinq pièces de la série (un voilier par an sur cinq ans), avec la barre du bateau et les focs. La valeur faciale 50 euro ou 10 euro au centre du cercle de cordage. Sur le bord gauche de la pièce, on peut lire la mention « les grands navires français ». Le millésime est au centre de la barre, les « différents » à droite au-dessous de la barre.


  • Date : 05.05.2015BE 2015 Le Soleil Royal, faceBE 2015 Le Soleil Royal, revers
  • Valeur faciale : 10€
  • Tirage annoncé : 3 000 ex.
  • Qualité : Belle Epreuve
  • Métal : Argent 900⁄1000
    Cuivre 100⁄1000
  • Diamètre : 37mm
  • Tranche : lisse
  • Poids : 22.2g
  • Prix à l'émission : 55€

BE 2015  Soleil Royal, fourreauTexte fourreau : Le Soleil Royal est un vaisseau amiral français de premier rang construit en 1669. Sous le règne du Roi Louis XIV et par la volonté de son ministre Colbert, la marine française construit une centaine de vaisseaux de ligne, dont certains à trois-ponts parmi lesquels le Soleil-Royal. Ce navire de guerre incarne la gloire du Roi Soleil par sa majestuosité et son architecture. il porte un total de 110 canons et déplace 2 400 tonneaux. En guerre, son équipage est composé de 900 hommes. En 1692 suite à la bataille de la Hougue, le Soleil-Royal est incendié dans la rade de Cherbourg.




  • Date : 05.05.2015BE 2015 Le Soleil Royal, faceBE 2015 Le Soleil Royal, revers
  • Valeur faciale : 50€
  • Tirage annoncé : 250 ex.
  • Qualité : Belle Epreuve
  • Métal : Argent 950⁄1000
    Cuivre 50⁄1000
  • Diamètre : 50mm
  • Tranche : Numérotation du tirage
  • Poids : 163.8g
  • Prix à l'émission : 435€

BE 2015  Soleil Royal, fourreauTexte fourreau : Le Soleil Royal est un vaisseau amiral français de premier rang construit en 1669. Sous le règne du Roi Louis XIV et par la volonté de son ministre Colbert, la marine française construit une centaine de vaisseaux de ligne, dont certains à trois-ponts parmi lesquels le Soleil-Royal. Ce navire de guerre incarne la gloire du Roi Soleil par sa majestuosité et son architecture. il porte un total de 110 canons et déplace 2 400 tonneaux. En guerre, son équipage est composé de 900 hommes. En 1692 suite à la bataille de la Hougue, le Soleil-Royal est incendié dans la rade de Cherbourg.


Visuels monnaies & fourreaux : ©euros-en-argent.fr

juil. 7

BE 2014 Normandie

Emission d'une monnaie de 10€ et une de 50€ sur le Normandie.

Série débutée en 2012, qui met à l'honneur le patrimoine français sur cinq ans, consacrée aux bateaux : « Grands navires français ».
Paquebot de la Compagnie Générale Transatlantique, le Normandie est construit en 1931 par les Chantiers de Penhoët à Saint-Nazaire. Considéré comme l’apothéose du luxe et du raffinement, il est le symbole de la France des années 1930. Le Normandie est le plus grand paquebot au monde et commence en 1936 une carrière de paquebot de luxe. Réquisitionné par les États-Unis en 1941, il est renommé USS Lafayette, puis, après un incendie en 1942, il est démoli en 1946. Le Normandie laisse un souvenir durable dans les mémoires et reste à ce jour l’un des plus luxueux paquebots de l’histoire.
Face : Le Normandie est représenté de trois-quarts. Les deux premières cheminées dégagent de longs panaches de fumée. Factice, la troisième cheminée sert de chenil. Le nom du paquebot est inscrit à la façon des affiches des compagnies transatlantiques de l’époque. L’ombre des trois cheminées se reflète sur la mer.
Revers : composition commune aux paquebots que l’on retrouvera sur les cinq pièces de la série (un paquebot par an sur cinq ans) : une portion de hublot surmontée des cheminées du paquebot avec les panaches de fumée figure sur le revers. La valeur faciale de 50 euro ou 10 euro au-dessus de ce texte. Au milieu de la pièce, on peut lire la mention « les Grands navires français ». Le millésime encadré des différents se trouve dans la portion de hublot.


  • Date : 07.07.2014BE 2014 Normandie, faceBE 2014 Normandie, revers
  • Valeur faciale : 10€
  • Tirage annoncé : 5 000 ex.
  • Qualité : Belle Epreuve
  • Métal : Argent 900⁄1000
    Cuivre 100⁄1000
  • Diamètre : 37mm
  • Tranche : lisse
  • Poids : 22.2g
  • Prix à l'émission : 53€BE 2014 Normandie, fourreau


  • Date : 07.07.2014BE 2014 Normandie, faceBE 2014 Normandie, revers
  • Valeur faciale : 50€
  • Tirage annoncé : 250 ex.
  • Qualité : Belle Epreuve
  • Métal : Argent 950⁄1000
    Cuivre 50⁄1000
  • Diamètre : 50mm
  • Tranche : Numérotation du tirage
  • Poids : 163.8g
  • Prix à l'émission : 415€

BE 2014 Normandie, fourreauTexte fourreau : Paquebot de la Compagnie Générale Transatlantique, le Normandie est construit en 1931 par les Chantiers de Penhoët à Saint-Nazaire. Considéré comme l'apothéose du luxe et du raffinement, il est le symbole de la France des années 1930. Le Normandie est le plus grand paquebot au monde et commence en 1936 une carrière de paquebot de luxe. Réquisitionné par les États-Unis en 1941, il est renommé USS Lafayette, puis, après un incendie en 1942, il est démoli en 1946. Le Normandie laisse un souvenir durable dans les mémoires et reste à ce jour l'un des plus luxueux paquebots de l'histoire.


Visuels monnaies & fourreaux : ©euros-en-argent.fr

juin 16

BE 2014 Redoutable

Emission de deux monnaies de 10€ et 50€ sur le Redoutable.

Série débutée en 2012, qui met à l'honneur le patrimoine français sur cinq ans, consacrée aux bateaux : « Grands navires français ».
Le Redoutable est le premier sous-marin nucléaire lanceur d’engins construit en France. Il est inauguré le 29 mars 1967 à Cherbourg, en présence du Général de Gaulle. En 20 ans de service, il a effectué 51 patrouilles, 3 469 journées en mer et 83 500 heures de plongée. Le Redoutable est retiré du service le 13 décembre 1991. Depuis 2002, il est le plus grand sous-marin au monde ouvert au public à Cherbourg.
Face : Le Redoutable en phase d’immersion dans les eaux profondes. Clin d’oeil au programme des sous-marins nucléaires français, un coelacanthe est représenté nageant dans les profondeurs de la mer. À l’arrière-plan, l’écran sonar du navire complète la composition graphique.
Revers : composition commune aux bâtiments militaires que l’on retrouvera sur les cinq pièces (un bâtiment militaire par an sur cinq ans) : les silhouettes des cinq bâtiments de la série surmontées d’un col bleu dans lequel vient s’insérer la valeur faciale de 50 euro ou 10 euro. Au sommet de la pièce, on peut lire la mention « les grands navires français ». Le millésime encadré des deux différents se situe sous un arc de cercle de chaînons.


  • Date : 16.06.2014BE 2014 Redoutable, faceBE 2014 Redoutable, revers
  • Valeur faciale : 10€
  • Tirage annoncé : 10 000 ex.
  • Qualité : Belle Epreuve
  • Métal : Argent 900⁄1000
    Cuivre 100⁄1000
  • Diamètre : 37mm
  • Tranche : lisse
  • Poids : 22.2g
  • Prix à l'émission : 53€BE 2014 Redoutable, fourreau



  • Date : 16.06.2014BE 2014 Redoutable, faceBE 2014 Redoutable, revers
  • Valeur faciale : 50€
  • Tirage annoncé : 250 ex.
  • Qualité : Belle Epreuve
  • Métal : Argent 950⁄1000
    Cuivre 50⁄1000
  • Diamètre : 50mm
  • Tranche : Numérotation du tirage
  • Poids : 163.8g
  • Prix à l'émission : 415€

BE 2014 Redoutable, fourreau Texte fourreau : Le sous-marin nucléaire lanceur d'engins (SNLE) Le Redoutable est le premier sous-marin de ce type que construisit la France, son numéro de coque est Q252, son immatriculation en service est 5611. C'est le premier de la classe Le Redoutable. Il fut lancé le 29 mars 1967 à Cherbourg en présence du Général de Gaulle. En 20 ans de service, il a effectué 51 patrouilles, 3 469 journées en mer, et 83 500 heures de plongée (soit 11 ans à la mer dont 10 en plongée). Le Redoutable a été retiré du service actif le 13 décembre 1991. Depuis 2002, à la Cité de la Mer de Cherbourg, il est le plus grand sous-marin au monde ouvert au public.


Visuels monnaies & fourreaux : ©euros-en-argent.fr

mai 12

BE 2014 Pourquoi pas

Emission d'une monnaie de 10€ et une de 50€ sur le Pourquoi pas?.

Série débutée en 2012, qui met à l'honneur le patrimoine français sur cinq ans, consacrée aux bateaux : « Grands navires français ».
Le nom original de ce voilier vient de la réponse que faisait, enfant, le commandant Jean-Baptiste Charcot aux personnes qui doutaient de sa volonté à devenir marin et explorateur. Le premier Pourquoi Pas ? fut construit en 1893, d’autres suivirent et permirent au commandant Charcot de franchir pour la première fois le cercle polaire arctique. L’explorateur disparut lors du naufrage du Pourquoi Pas ? IV, le 16 septembre 1936.
Face : Le voilier Pourquoi Pas ? est représenté toutes voiles affalées, au milieu des banquises du Pôle Sud. On distingue les icebergs et un planisphère à l’arrière-plan. L’ensemble est entouré d’un cordage faisant référence à l’univers de la voile.
Revers : composition commune aux voiliers que l’on retrouvera sur les cinq pièces de la série (un voilier par an sur cinq ans). La valeur faciale 50 euro ou 10 euro au centre du cercle de cordage. Sur le bord gauche de la pièce, on peut lire la mention « les grands navires français ». Le millésime est au centre de la barre, les « différents » à droite au-dessous de la barre.


  • Date : 12.05.2014BE 2014 Pourquoi pas, faceBE 2014 Pourquoi pas, revers
  • Valeur faciale : 10€
  • Tirage annoncé : 10 000 ex.
  • Qualité : Belle Epreuve
  • Métal : Argent 900⁄1000
    Cuivre 100⁄1000
  • Diamètre : 37mm
  • Tranche : lisse
  • Poids : 22.2g
  • Prix à l'émission : 53€BE 2014 Pourquoi pas, fourreau


  • Date : 12.05.2014BE 2014 Pourquoi pas, faceBE 2014 Pourquoi pas, revers
  • Valeur faciale : 50€
  • Tirage annoncé : 250 ex.
  • Qualité : Belle Epreuve
  • Métal : Argent 950⁄1000
    Cuivre 50⁄1000
  • Diamètre : 50mm
  • Tranche : Numérotation du tirage
  • Poids : 163.8g
  • Prix à l'émission : 415€

BE 2014 Pourquoi pas, fourreauTexte fourreau : Le curieux nom de ce navire d'exploration polaire vient de ce que, dans son enfance, le Commandant Jean-Baptiste Charcot répondait "pourquoi pas ?" à ceux qui doutaient de sa volonté de devenir marin et explorateur des terres polaires. Le premier Pourquoi Pas ? fut construit en 1893. C'est avec des bateaux portant ce nom qu'il franchira pour la première fois le cercle polaire arctique, qu'il montera la première expédition française en Antarctique en 1903. Le Pourquoi Pas ? IV fera naufrage avec Charcot à son bord à 30 miles de Reykjavik en 1936. Ce nom est de nouveau donné à un navire océanographique de l'IFREMER et du SHOM en 2005 en hommage aux bateaux antérieurs.


Visuels monnaies & fourreaux : ©euros-en-argent.fr

sept. 24

BE 2013 L'Amazone

Emission d'une monnaie de 10€ et une de 50€ sur l'Amazone.

Série débutée en 2012, qui met à l'honneur le patrimoine français sur cinq ans, consacrée aux bateaux : « Grands navires français ».
Face : le paquebot L’Amazone avec ses voiles et ses cheminées fumantes ainsi que son nom stylisé à la manière des affiches des compagnies transatlantiques de l’époque. La mention « RF » se situe sous le nom du bateau.
Revers : composition commune aux paquebots que l’on retrouvera sur les cinq pièces de la série (un paquebot par an sur cinq ans) : une portion de hublot surmontée des cheminées du paquebot avec les panaches de fumée figure sur le revers. La valeur faciale de 50 euro ou 10 euro au-dessus de ce texte. Au milieu de la pièce, on peut lire la mention « les Grands navires français ». Le millésime encadré des différents se trouve dans la portion de hublot.


  • Date : 24.09.2013BE 2013 L'Amazone, faceBE 2013 L'Amazone, revers
  • Valeur faciale : 10€
  • Tirage annoncé : 10 000 ex.
  • Qualité : Belle Epreuve
  • Métal : Argent 900⁄1000
    Cuivre 100⁄1000
  • Diamètre : 37mm
  • Tranche : lisse
  • Poids : 22.2g
  • Prix à l'émission : 54€BE 2013 L'Amazone, fourreau


  • Date : 24.09.2013BE 2013 L'Amazone, faceBE 2013 L'Amazone, revers
  • Valeur faciale : 50€
  • Tirage annoncé : 500 ex.
  • Qualité : Belle Epreuve
  • Métal : Argent 950⁄1000
    Cuivre 50⁄1000
  • Diamètre : 50mm
  • Tranche : Numérotation du tirage
  • Poids : 163.8g
  • Prix à l'émission : 415€

BE 2013 L'Amazone, fourreauTexte fourreau : Nom : LOAS puis AMAZONE à partir de 1903, Type : paquebot-poste, Itinéraire : ligne d'Extrême Orient jusqu'en 1903, puis Bordeaux - La Plata ( France - Argentine ) jusqu'en 1912, Lancement : 8 novembre 1896 à La Ciotat, Démolition : février 1932, Longueur : 142 mètres, Largueur : 15,5 mètres, Jauge brute : 6357 tonneaux, Passagers : 148 en 1e classe, 71 en 2e classe et 81 en 3e classe, Propulsion : 2 machines à vapeur alternatives à triple expansion ( à charbon jusqu'en 1923, puis mazout ), 2 hélices et double cheminée, Puissance : 9500CV, Vitesse : 19 nœuds.


Visuels monnaie & fourreau : ©euros-en-argent.fr

juil. 1

BE 2013 La Gloire

Emission d'une monnaie de 10€ et une de 50€ sur la Gloire.

Série débutée en 2012, qui met à l'honneur le patrimoine français sur cinq ans, consacrée aux bateaux : « Grands navires français ».
Face : sur le haut de la pièce, le cuirassé La Gloire avec ses voiles et sa cheminée. Sur la partie basse, séparée par un est un cordage, le détail de la cuirasse et des sabords. La mention « RF » est située sous le nom du bateau.
Revers : composition commune aux bâtiments militaires que l’on retrouvera sur les cinq pièces (un bâtiment militaire par an sur cinq ans) : les silhouettes des cinq bâtiments de la série surmontées d’un col bleu dans lequel vient s’insérer la valeur faciale de 50 euro ou 10 euro. Au sommet de la pièce, on peut lire la mention « les grands navires français ». Le millésime encadré des deux différents se situe sous un arc de cercle de chaînons.


  • Date : 01.07.2013BE 2013 La Gloire, faceBE 2013 La Gloire, revers
  • Valeur faciale : 10€
  • Tirage annoncé : 10 000 ex.
  • Qualité : Belle Epreuve
  • Métal : Argent 900⁄1000
    Cuivre 100⁄1000
  • Diamètre : 37mm
  • Tranche : lisse
  • Poids : 22.2g
  • Prix à l'émission : 54€

BE 2013 La Gloire, fourreauTexte Fourreau : La Gloire est considéré comme le premier cuirassé de haute mer d'occident au service de la Marine nationale Française. Cette frégate en bois de 5 630 tonnes présentait une coque recouverte de plaques protectrices en fer forgé d'environ 115 mm de la batterie à la flottaison. Rendant obsolète tous les vaisseaux de ligne alors en service. Son lancement en 1859 déclencha une course à l'armement naval. La coque en bois se détériorant cependant très vite. La Gloire fut radié du service en 1879 et détruit en 1883.



  • Date : 01.07.2013BE 2013 La Gloire, faceBE 2013 La Gloire, revers
  • Valeur faciale : 50€
  • Tirage annoncé : 500 ex.
  • Qualité : Belle Epreuve
  • Métal : Argent 950⁄1000
    Cuivre 50⁄1000
  • Diamètre : 50mm
  • Tranche : Numérotation du tirage
  • Poids : 163.8g
  • Prix à l'émission : 415€

BE 2013 La Gloire, fourreauTexte Fourreau : La Gloire est considéré comme le premier cuirassé de haute mer d'occident au service de la Marine nationale Française. Cette frégate en bois de 5 630 tonnes présentait une coque recouverte de plaques protectrices en fer forgé d'environ 115 mm de la batterie à la flottaison. Rendant obsolète tous les vaisseaux de ligne alors en service. Son lancement en 1859 déclencha une course à l'armement naval. La coque en bois se détériorant cependant très vite. La Gloire fut radié du service en 1879 et détruit en 1883.


Visuels monnaies & fourreaux : ©euros-en-argent.fr

juin 17

BE 2013 Pen Duick

Emission d'une monnaie de 10€ et une de 50€ sur le Pen Duick.

Série débutée en 2012, qui met à l'honneur le patrimoine français sur cinq ans, consacrée aux bateaux : « Grands navires français ».
Face : Pen Duick toutes voiles gonflées entouré d’un cordage. La mention « RF » au-dessus du niveau de la mer.
Revers : composition commune aux voiliers que l’on retrouvera sur les cinq pièces de la série (un voilier par an sur cinq ans). On y distingue la barre ainsi que les focs du bateau. Le portrait d’Eric Tabarly est repris sur la voile avant. La valeur faciale 50 euro ou 10 euro au centre du cercle de cordage. Sur le bord gauche de la pièce, on peut lire la mention « les grands navires français ». Le millésime est au centre de la barre, les « différents » à droite au-dessous de la barre.


  • Date : 17.06.2013BE 2013 Pen Duick, faceBE 2013 Pen Duick, revers
  • Valeur faciale : 10€
  • Tirage annoncé : 10 000 ex.
  • Qualité : Belle Epreuve
  • Métal : Argent 900⁄1000
    Cuivre 100⁄1000
  • Diamètre : 37mm
  • Tranche : lisse
  • Poids : 22.2g
  • Prix à l'émission : 54€

BE 2013 Pen Duick, fourreauTexte Fourreau : Pen Duick fut le nom de chacun des bateaux d’Éric Tabarly. Signifiant « petite tête noire » en breton, Pen Duick est aussi le surnom des mésanges noire. Cette monnaie représente le premier des bateaux de la lignée des Pen Duick. il s'agit d'un voiller réalisé_d'après les plans d'un architecte écossais en 1898. Acquis par son père Guy Tabarly en 1938, c'est à son bord qu’Éric apprit la navigation. Il navigua ensuite toute sa vie sur des navires inspirés de celui-ci.



  • Date : 17.06.2013BE 2013 Pen Duick, faceBE 2013 Pen Duick, revers
  • Valeur faciale : 50€
  • Tirage annoncé : 500 ex.
  • Qualité : Belle Epreuve
  • Métal : Argent 950⁄1000
    Cuivre 50⁄1000
  • Diamètre : 50mm
  • Tranche : Numérotation du tirage
  • Poids : 163.8g
  • Prix à l'émission : 415€

BE 2013 Pen Duick, fourreauTexte Fourreau : Pen Duick fut le nom de chacun des bateaux d’Éric Tabarly. Signifiant « petite tête noire » en breton, Pen Duick est aussi le surnom des mésanges noire. Cette monnaie représente le premier des bateaux de la lignée des Pen Duick. il s'agit d'un voiller réalisé_d'après les plans d'un architecte écossais en 1898. Acquis par son père Guy Tabarly en 1938, c'est à son bord qu’Éric apprit la navigation. Il navigua ensuite toute sa vie sur des navires inspirés de celui-ci.


Visuels monnaies & fourreaux : ©euros-en-argent.fr

nov. 20

BE 2012 Le France

Emission d'une monnaie de 10€ et une de 50€ sur le France.

C’est le 3e Grands navires français de l’année, dans cette nouvelle série commencée en 2012. Le France est l’un des plus célèbres bateaux français transatlantiques, emblématique d’un certain art de la croisière dans les années 1960 et 1970.
Face : représente la proue du paquebot, ainsi que son nom stylisé à la manière des affiches des compagnies transatlantiques de l'époque.
Revers : composition commune aux paquebots que l'on retrouvera sur les cinq pièces : une portion de hublot surmontée des cheminées du paquebot avec les panaches de fumée figure sur le revers. la valeur faciale de 50 euro ou 10 euro. Au milieu de la pièce, on peut lire la mention « les grands navires français ».


  • Date : 20.11.2012BE 2012 Le France, faceBE 2012 Le France, revers
  • Valeur faciale : 10€
  • Tirage annoncé : 10 000 ex.
  • Qualité : Belle Epreuve
  • Métal : Argent 900⁄1000
    Cuivre 100⁄1000
  • Dimension : 30x21mm
  • Tranche : lisse
  • Poids : 15g
  • Prix à l'émission : 67€BE 2012 Le France, fourreau



  • Date : 20.11.2012BE 2012 Le France, faceBE 2012 Le France, revers
  • Valeur faciale : 50€
  • Tirage annoncé : 500 ex.
  • Qualité : Belle Epreuve
  • Métal : Argent 950⁄1000
    Cuivre 50⁄1000
  • Diamètre : 50mm
  • Tranche : Numérotation du tirage
  • Poids : 163.8g
  • Prix à l'émission : 515€BE 2012 Le France, fourreau


Source visuel fourreau : euros-en-argent.fr

oct. 2

BE 2012 La Jeanne d’Arc

Emission d'une monnaie de 10€ et une de 50€ sur le Jeanne d'Arc, "La Jeanne".

Une nouvelle série qui va mettre à l'honneur le patrimoine français sur les cinq ans à venir, consacrée aux bateaux : « Grands navires français ».
La Jeanne d'Arc est l’un des plus célèbres porte-hélicoptères français de la Marine Nationale (1964-2010). Il a effectué de nombreuses campagnes d’application, servi de lieu de formation à des milliers d’élèves officiers de la Marine et a été engagé plusieurs fois dans des opérations humanitaires ou dans des interventions comme la libération d’otages.
Face : le porte-hélicoptères Jeanne-d’Arc, est représenté en pleine mer. Il est surmonté en haut à gauche de la tape de bouche, pièce permettant de préserver hermétiquement les fûts des canons et sur laquelle sont inscrits le nom et les armoiries du bâtiment. Inutilisée aujourd’hui, la tape de bouche reste un cadeau offert par les officiers aux invités de marque. Le nom du bâtiment et la mention « RF » sont par ailleurs inscrits dans un instrument de navigation, ici une boussole.
Revers : composition commune aux bâtiments militaires que l'on retrouvera sur les cinq pièces : les profils des cinq bâtiments de la série surmontés d'un col bleu dans lequel vient s'insérer la valeur faciale de 50 euro ou 10 euro. Au milieu de la pièce, on peut lire la mention « les grands navires français ».


  • Date : 02.10.2012La Jeanne d’Arc, faceLa Jeanne d’Arc, revers
  • Valeur faciale : 10€
  • Tirage annoncé : 10 000 ex.
  • Qualité : Belle Epreuve
  • Métal : Argent 900⁄1000
    Cuivre 100⁄1000
  • Diamètre : 37mm
  • Tranche : lisse
  • Poids : 22.2g
  • Prix à l'émission : 65€BE 2012 La Jeanne d’Arc, fourreau



  • Date : 02.10.2012La Jeanne d’Arc, faceLa Jeanne d’Arc, revers
  • Valeur faciale : 50€
  • Tirage annoncé : 500 ex.
  • Qualité : Belle Epreuve
  • Métal : Argent 950⁄1000
    Cuivre 50⁄1000
  • Diamètre : 50mm
  • Tranche : Numérotation du tirage
  • Poids : 163.8g
  • Prix à l'émission : 500€BE 2012 La Jeanne d’Arc, fourreau


Source visuel fourreau : euros-en-argent.fr

juil. 4

BE 2012 Hermione

Emission d'une monnaie de 10€ et une de 50€ sur l'Hermione

Une nouvelle série qui va mettre à l'honneur le patrimoine français sur les cinq ans à venir, consacrée aux bateaux : « Grands navires français.
Construite à Rochefort au 18e siècle, l’Hermione est une frégate française qui emmena le Général La Fayette aux États-Unis pour rejoindre les insurgés en 1780. Une réplique, actuellement en construction, devrait être mise à l’eau en 2012 pour refaire ce voyage historique.
Face : L’Hermione est représentée sur la face avec toutes ses voiles gonflées sur une mer houleuse. Cette représentation est surmontée d’une frise de cordages. Les armoiries du roi Louis XVI sont reproduites sous la coque du bateau.
Revers : une composition commune aux voiliers que l’on retrouvera sur les cinq pièces. On y distingue la barre, ainsi que les focs du bateau. La proue de l’Hermione est reprise sur la voile avant. La valeur faciale 50 euro ou 10 euro. Au milieu de la pièce, on peut lire la mention « les grands navires français ».


  • Date : 04.07.2012BE 2012 Hermione, faceBE 2012 Hermione, revers
  • Valeur faciale : 10€
  • Tirage annoncé : 10 000 ex.
  • Qualité : Belle Epreuve
  • Métal : Argent 900⁄1000
    Cuivre 100⁄1000
  • Dimension : 37mm
  • Tranche : lisse
  • Poids : 15g
  • Prix à l'émission : 65€BE 2012 Hermione, fourreau



  • Date : 04.07.2012BE 2012 Hermione, faceBE 2012 Hermione, revers
  • Valeur faciale : 50€
  • Tirage annoncé : 500 ex.
  • Qualité : Belle Epreuve
  • Métal : Argent 950⁄1000
    Cuivre 50⁄1000
  • Diamètre : 50mm
  • Tranche : Numérotation du tirage
  • Poids : 163.8g
  • Prix à l'émission : 500€BE 2012 Hermione, fourreau


Source visuel fourreau : euros-en-argent.fr